Accueil > Découvrir Trégastel > Lieux et Patrimoine > Patrimoine

Patrimoine

Les sites naturels : quelques sites remarquables concourent au charme de Trégastel. Ce sont les chaos de granit rose, éparpillés sur tout le territoire de la commune mais surtout concentrés tout le long de la côte. C’est aussi la si secrète et si envoûtante vallée du Grand Traouïéro où le promeneur peut parcourir des sentiers piétonniers parfaitement balisés.es monuments : le dolmen et l’allée couverte de Kerguntuil, l’allée couverte de l’îIe Renote, le menhir de Trémarch et celui de Kérédol, la stèle gauloise du Peulven, l’église du bourg, les chapelles de Sainte-Anne et de Golgon, le Calvaire de Trégastel, les nombreuses croix de chemin, le Père Eternel et l’aquarium marin, le manoir de Kerlavos, le moulin à mer, le château de Costaérès...


Patrimoine naturel

L’Archipel des 7 îles

  • L’Archipel des 7 îles, situé au large de Perros Guirec et de Trégastel, est un site protégé depuis 1912 et classé réserve naturelle depuis 1976. Plus de 25 000 couples nichent dans ces îlots et l’île Rouzic accueille l’unique colonie française de Fous de bassan. Parmi les 27 espèces d’oiseaux, vous pourrez admirer le Macareux-moine, le Cormoran Huppé, le Guillemot de Troïl, le petit Pingouin, le Fulmar Boréal, le Goëland Brun...
  • L’escale à l’Ile aux Moines, seule île où le débarquement est autorisé, est proposée aux visiteurs quand la marée le permet.

Départs du Coz-Pors en juillet et août :

En vedettes : Armor Navigation
- Gare maritime de Trestraou : 02 96 91 10 00
- Billeterie du Coz-Pors : 02 96 15 31 00
- armordecouverte wanadoo.fr
- www.armor-navigation.com

En vieux-gréement : Sant C’hireg
- 06 85 92 60 61ou 02 96 23 22 11 (tél/fax)
- denislebras orange.fr
- www.santguirec.com

La Presqu’Île Renote

  • La Presqu’île Renote est un espace naturel protégé qui abrite de nombreux chaos de granit rose, une faune et une flore caractéristique du bord de mer. Tout au long du Sentier des Douaniers (GR34), vous aurez une vue imprenable sur l’Archipel des 7 îles, l’île du Gouffre, le Château de Costaérès ... Site remarquable, exceptionnel, la Presqu’île Renote mérite le détour. (Tour de la Presqu’île Renote : 3/4h / 1 heure en flânant).
  • Depuis 2007, un contrat nature visant à améliorer et protéger cet espace sensible : enfouissement des réseaux, revégétalisation, protection et renforcement du sentier du littoral...

La Vallée des Traouïéro

  • Venez découvrir l’univers magique des Traouïéro. Repaire de personnages réels ou fictifs, les Traouïéro sont deux vallées profondes, parallèles. Boisées et parsemées de chaos de granit rose aux formes surprenantes, les Traouïéro présentent un intérêt botanique grâce à la présence de certaines espèces rares de fougères et mousses. Accès libre.
  • Visites guidées de la vallée des Traouïero de juin à septembre.
  • Renseignements à l’Office du Tourisme Communautaire : 02 96 15 38 38


Patrimoine mégalithique

L’allée couverte

  • Le monument le plus remarquable est l’allée couverte de Kerguntuil, qui a été fouillée puis restaurée en 1939. Il s’agit d’une sépulture, longue de quelques neufs mètres, du néolithique final (vers 2000 ans avant J.C.) à l’entrée latérale. Les 2èmes et 3èmes piliers nord sont sculptés : huit paires de bosses et un trait gravé bien en forme de "U". Les archéologues pensent qu’il s’agit d’une représentation multiple de la grande déesse néolithique, la Déesse Mère, nourricière des vivants et protectrice des morts, schématisée par des seins et son collier pectoral.

Le dolmen de Kerguntuil

  • C’est l’un des plus grands du Trégor. Sa dalle mesure six mètres de long sur trois mètres vingt-cinq de large et pèse quelque vingt tonnes.

La Stèle Gauloise

  • La stèle gauloise de Trégastel est un des rares témoins du second âge de fer ; elle daterait de la fin du IVème siècle avant J.C. C’est un monument haut de 3 m, de type conoïdo-quadrangulaire, dont chaque arête est rabattue pour former trois cannelures. Sur toute une face, sont gravés des motifs sans doute symboliques : deux spirales en "S" et une spirale en corne de bélier. Le site d’origine de la stèle se trouvait tout près de l’actuelle chapelle Sainte Anne des rochers. Les historiens hésitent beaucoup sur l’interprétation des stèles armoricaines : fonction funéraire, ancien culte d’Ana ou Dana ?... (visible à l’Office du Tourisme Communautaire)


Patrimoine religieux

L’Église du Bourg

  • Édifice construit entre XIIè et XIXè siècle.
  • L’ossuaire semi-circulaire du XVIIè siècle, classé depuis 1909, présente une élégante galerie à balustres et un toit surmonté d’une tourelle à coupole en granit.
  • L’ossuaire recueillait les ossements des sépultures du cimetière car ce dernier n’étant pas extensible ; il fallait faire de la place aux nouveaux décédés tous les cinq ans environ.
  • Parmi le mobilier, citons une ancienne mesure à blé en pierre du XIVè siècle, un bénitier roman, la chaire à prêcher du XVIIè siècle...

La Chapelle Sainte Anne des rochers

  • Bâtie dans un lieu voué depuis des temps immémoriaux à la vie spirituelle.
  • De 1635 jusqu’en 1928, la chapelle avait la forme d’un rectangle, puis fut décidé l’agrandissement de l’édifice.

La Chapelle de Saint Golgon

  • Édifiée au XVIè siècle pour la partie la plus ancienne et agrandie au début du XVIIIè, la chapelle est dédiée à St Golgon (déformation en breton de Gorgon), martyr de l’époque romaine qui était chambellan au palais de l’empereur Dioclétien.
  • La chapelle de Golgon est inscrite à l’inventaire des monuments historiques. Elle a fait l’objet d’une restauration complète en 2006.

Le calvaire du bourg

  • Construit en 1872 par l’Abbé BOUGET, qui le fit édifier sur la butte de Krec’h Lest, non loin de l’église. L’autel est surmonté d’une piéta et le chemin en spirale conduit à plusieurs niches qui comportent des statues.